L'avis de Ricochet

Sébastien Karminski est un adolescent surdoué qui passe le plus clair de son temps derrière son ordinateur. Il crée des canulars sur la Toile (des hoax) pour rire et se moquer de tous ces crédules sans recul qui peuplent la planète. Son passe-temps jusque-là « innocent » vire au cauchemar lorsqu’il crée « vendredi 13 », un site d’information consacré aux attentats du 13 novembre. Un inconnu, qui se fait appeler Lucidas, lui promet de faire le buzz en lui procurant des dossiers classés top secret renforçant la théorie du complot. Naïvement, Sébastien accepte le deal sans se douter une seconde qu’il pactise avec le diable. Sa vie devient un enfer…

Tel est pris qui croyait prendre. Malgré son QI impressionnant, le héros d’Arthur Ténor tombe dans le panneau. La chute se révèle aussi douloureuse que salutaire pour cet adolescent qui se place au-dessus de la mêlée. Ce dernier, récupéré par un groupuscule d’extrême droite, mesure alors toutes les conséquences de son petit jeu de manipulation. La rumeur enfle, gronde et devient un poison incontrôlable. Mission impossible que de s’innocenter dans ce contexte. Seul le temps et un déménagement pourront calmer les accusations infondées. Un roman réaliste et très bien ficelé, propice au débat sur les hoax ou fake news, ces tentatives de désinformation constituant un terreau idéal pour les diffuseurs d'intox en tous genres.